1914 – Deux frères Marret dans la même bataille…

En 1890, Paul Marret (1863-1935) épouse Marie Aubinet (1869-1937). Dans les années qui suivent, ils ont deux enfants, André et Pierre, dont le destin se croise…

Les registres matricules racontent…

Ils sont tous deux nés à Paris : André, Pierre Marret le 9 septembre 1891 et Pierre, Charles, Ernest, le 12 mai 1894. Dans les années 1910, ils habitent Toussaint, dans le département de la Seine-Inférieure, là où leurs parents ont déménagé après la vente de la maison de bijouterie-orfèvrerie-joaillerie Marret et Frères.

Étudiant en agriculture, André est de la « classe 1911 »; quand il se présente au Conseil de révision, au Havre, il est déclaré Bon pour le service et inscrit sur la 1re partie de la liste en 1912. André est incorporé au 39e Régiment d’Infanterie le 9 octobre 1912 et y arrive le même jour comme soldat de 2e classe dans la 9e compagnie. Passé à la 2e compagnie le 10 novembre, il devient caporal le 12 février 1913, puis sergent le 10 octobre de la même année…

Pierre est aussi étudiant, mais de la « classe 1914 » et lorsqu’il va au Conseil de révision, on l’inscrit dans la 3e partie de la liste de 1914. Il décide toutefois de s’engager comme volontaire, pour 3 ans, le 7 avril 1914; il est incorporé au 39e Régiment d’Infanterie, où il se présente le lendemain.

En août 1914, Pierre et André sont donc dans le même régiment lorsque la guerre commence! Quelques jours plus tard, le 22 août, la bataille les sépare…


Lors des combats au Châtelet (Belgique), André Marret disparaît; il est blessé et meurt quelques jours – ou quelques semaines – plus tard, on ne le sait. Il est déclaré « décédé antérieurement au 20 janvier 1915 des suites de ses blessures, inhumé au Châtelet. »

Le même jour, au cours des mêmes combats, Pierre Marret est blessé et fait prisonnier; le 5 mars 1915, il est échangé comme grand blessé… Amputé de la jambe droite, réformé, il ressentira toute sa vie les séquelles de ses blessures. Pierre recevra la Croix de guerre 1914-1918.

Tous les deux apparaîtront au Tableau d’Honneur de la Grande Guerre, établi par la revue l’Illustration. Il s’agit d’une série de planches, contenant chacune 25 à 28 portraits et noms de personnages ayant été « cités à l’ordre de l’armée, nommés ou promus dans l’ordre de la Légion d’honneur ou décorés de la Médaille militaire ». De janvier 1915 à février 1919, l’Illustration a ainsi publié 658 planches et présenté 14 486 médaillés.

 


Le site des Archives départementales de Seine-Inférieure permet de consulter les dossiers matricules ; la fiche d’André Marret porte le no 1R3299, et celle de Pierre Marret le no 1R3359.

 

Dans son site Mémoire des Hommes, le Ministère de la Défense a publié les Journaux des marches et opérations des corps de troupe (J.M.O.). Il est donc possible de consulter celui qui concerne le 39e régiment d’infanterie pour la période du 1er août au 3 septembre 1914. Le fichier PDF 39e Regt Infanterie – JMO 1914-08-22 présente ici l’extrait relatif à la journée du 22 août 1914.

Ce contenu a été publié dans Les Marret. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.